ACCUEIL JQH ORDRE DU JOUR SQN ORDRE DU JOUR INSCRIPTION ENGLISH
Propulsé par l'agence liV

Pour toute question ou renseignement, veuillez communiquer avec

Marie Goubran
marie.goubran@livagency.ca
(514) 220-2743
Par Jour
Néphrologues : 150 $
Infirmi(ère)s, Phamarcien(ne)s, Nutritionnistes : 50 $
Résident(e)s, Étudiants, Autres : 0 $

Samedi 4 décembre 2021
8 h 30 à 12 h 15

Dimanche 5 décembre 2021
à compter de 8 h 15

INSCRIVEZ-VOUS
Propulsé par l'agence liV

Pour toute question ou renseignement, veuillez communiquer avec

Marie Goubran
marie.goubran@livagency.ca
(514) 220-2743
7 h 30Visite de la salle des exposants (salle virtuelle)
8 h 20
Anne-Marie Côté, MD, Présidente de la Société québécoise de néphrologie
Mot de bienvenue
8 h 30
Yannick Bégin, MD, néphrologue
Modération : Fabrice Mac-Way, MD
Les études les plus percutantes de l’année en néphrologie
À la fin de cette présentation, le participant sera en mesure :
  • de résumer les études cliniques marquantes de l’année en néphrologie;
  • de démontrer les applications cliniques de ces études.
9 h 30
Thomas Mavrakanas, MD, néphrologue
Modération : Rita Suri, MD
Prévention des AVC chez les patients avec FA et IRC : antivitamines K, anticoagulants oraux directs, ou pas de traitement ?
À la fin de cette présentation, le participant sera en mesure :
  • d’énumérer les avantages potentiels et inconvénients majeurs des anticoagulants oraux directs chez les patients avec insuffisance rénale chronique avancée;
  • de reconnaître les risques et manifestations possibles de la néphropathie liée aux anticoagulants dans l’IRC;
  • de décrire le rôle des anticoagulants pour la prévention d’AVC chez les patients dialysés
10 h 15Pause + Visite de la salle des exposants (salle virtuelle)
10 h 30
Myriam Lessard, MD, néphrologue
Modération : Paul Isenring, MD
Electroquiz
À la fin de cette présentation, le participant sera en mesure :
  • d’évaluer sa propre démarche diagnostique dans l’évaluation d’une hypercalciurie importante ou symptomatique et de la situer par rapport à celle de ses collègues;
  • de réviser son interprétation des tests diagnostiques qui permettent d’identifier la cause d’une hypercalciurie;
  • d’intégrer à sa pratique l’utilisation de certains tests pour aider à l’évaluation d’un cas plus complexe d’hypercalciurie;
  • de mesurer ses connaissances sur le métabolisme des hormones qui régulent l’axe phosphocalcique;
  • d’évaluer sa propre démarche thérapeutique dans la prise en charge d’une hypercalciurie importante ou symptomatique.
12 h Fin de la session scientifique | Prix d’excellence de la SQN
12 h 15 Assemblée générale annuelle de la SQN